Tunisie: Le gouvernement veut calmer la grogne sociale

L'exécutif tunisien s'est efforcé hier de reprendre la main, après des jours entiers de contestation sociale dans la rue. Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a réuni hier à Carthage en banlieue de Tunis, les partenaires (partis politiques, syndicats…) afin d'évoquer l'étude d'un socle de protection sociale. Carton jaune au gouvernement Une hausse du salaire minimal ou des pensions des retraités des plus modestes pourrait être......

Source: La Depeche - Accueil - Sunday, 14 January - En savoir plus...


Informations liées