Partage des profits : « Plutôt que de favoriser une hyper-rentabilité, ne faudrait-il pas orienter les investissements vers les projets d’avenir ?  »

La justification de la hausse des dividendes versés aux actionnaires par le financement des entreprises ou la rémunération des risques ne résiste pas à l’examen des faits, observe l’économiste Esther Jeffers dans une tribune au « Monde »....

Source: Le Monde - Economie - Sunday, 27 May - En savoir plus...


Informations liées